Saturday night doom fever ! (Rorcal, Intercoastal, Suma – L’écurie, 29 novembre 2014)

Suma 1

Petite incursion en terre métal. Ca va donc être bref car je ne suis pas spécialiste… Alors, c’était une soirée mélomane axée sur le doom. Pour ceux qui ne le savent pas, le doom est un dérivé du métal caractérisé par trois éléments : la lourdeur, la lourdeur et la lourdeur. Bref. Y’a eu Intercoastal, des locaux je crois, c’est pas du doom. Enfin, je crois pas. Leurs morceaux incluent trop de mélodies et même parfois un petit côté rock, ou hard-rock.

Intercoastal

Intercoastal

Ensuite, y’a eu Rorcal, c’est pas du tout du doom mais c’est ultra puissant, sauvage et chaotique et passablement sataniste. Y’en a que ça fait peut-être rire.

Bon. Ensuite, y’a eu Suma. C’en est. J’ai trouvé ça intéressant. Le batteur sur le devant de la scène, son torse nu s’élevant haut au dessus de sa batterie pour s’abattre et venir frapper le plus fort possible, à un rythme immuable, pendant plus d’une heure je pense. Une musique décomposée, comme dirait mon copain JB, des squelettes de morceaux dont toute viande a été raclée, pour ne garder que quelque chose de monocorde, monosyllabique. Non, vraiment, c’était bien. Y’a aussi un ordi et des samples, parfois un peu dub, qui allaient bien aussi. Sur tout ça, j’ai constamment eu l’impression que planait l’ombre de Neurosis (mon unique référence en la matière, à vrai dire).

Suma 4

Suma aux balances

C’était aussi l’occasion de continuer ma découverte des lieux genevois. L’Ecurie, c’est un bar + resto végétarien, avec une salle parfaite. Elle fait partie de l’ilôt 13, un ensemble de batîments avec une histoire un peu alternative. Je n’en sais pas grand chose, mais il y a apparemment des ateliers d’artistes, des logements, des locaux associatifs et institutionnels. Et de jolis grafs, aussi.

   Joli graph 2

http://gpsprod.bandcamp.com/album/intercostal-s-t-gps-031

http://rorcal.bandcamp.com/

https://sumanoise.bandcamp.com/